Prochaines Practilongas

dimanche 17 déc. 17 Fête de Noël
«CANYENGUE»
DJ Mario
Demo canyengue par  Jenny et Guy
hall du BC/EPFL
Fin février ou mars Date à définir Lieu à définir


Où se trouve la Practilonga ?

Au bâtiment BC à l'EPFL    (plan EPFL  -  plan Google).
Durant le semestre, Practilonga normale: au foyer (hall du BC).   Durant l'été, Architerrasse: au 4e étage.

Qu'est-ce que c'est, la « Practilonga » ?

Souvent on entend les mots « Milonga » et « Practica » dans le monde de tango. Une « Milonga » est une soirée pour danser le tango (mais on utilise aussi le mot « milonga » pour un type de musique!) et une « Practica » est plutôt une opportunité pour pratiquer la danse et apprendre. En principe, à une milonga, on s'attend à avoir une piste de danse bien définie et à ce que les règles de la piste soient respectées. À la practilonga d'Architango il y a une piste de danse mais aussi bien l'éspace pour pratiquer d'où la désignation «Practilonga»!
Par ailleurs, la première heure de la practilonga architango est purement consacrée à la practica. Tout l'espace est alors dédié à la pratique, à l'exercice et à l'échange.

Est-ce que c'est necessaire d'arriver avec un partenaire ?

Pas du tout ! Normalement le DJ met trois ou quatre morceaux du même style, qui composent une « tanda » - et il marque le changement entre les tandas avec un court extrait de musique emprunté à un autre style bien distinct. Cet extrait s'appelle une « cortina » et ne dure en général qu'une vingtaine de seconde. Si on accepte un invitation à danser, c'est en général pour une tanda entière, c'est à dire jusqu'à la prochaine cortina. Au moment de la cortina, on se dit « merci » avant de changer de partenaire ou on poursuit parfois la prochaine tanda avec le/la même partenaire. En général, on danse avec le/la même partenaire que le temps d'une tanda, soit environ 15 minutes, puis on change - d'où l'aspect social du tango.

Comment ça marche pour inviter à danser ?

C'est vrai que dans le monde de tango, il y a des soirées où les règles de milonga doivent être suivies à la lettre. Ça peut même devenir compliqué de respecter certains cadres très stricts. Mais chez nous on essaye de rester simple: chaque personne (homme ou femme!) peut toujours inviter la personne de son choix (en lui parlant ou bien avec un « cabeceo »). La seule condition: il faut accepter aussi la possibilité que l'autre refuse la danse. Et suivant un principe de simple respect de part et d'autre, il n'est pas nécessaire de donner une raison au moment de répondre négativement à une invitation à danser. Si on veut éviter ce problème, on peut utiliser le « cabeceo »...

C'est quoi la « cabeceo » ?

C'est une méthode pour inviter à danser sans parler! On essaye d'établir un contact en croisant le regard de la personne qu'on veut inviter. Puis on indique la volonté d'inviter par un hochement de tête. Si l'autre répond aussi par un hochement (ou encore mieux, par un sourire!) on peut approcher pour confirmer la réponse, et aller ensemble vers la piste. Si l'autre ne veut pas danser, il lui suffit de détourner son regard, sans hochement. L'avantage? Plusieurs, en fait. C'est notamment plus probable que la personne qu'on a invitée comme ça veuille vraiment danser!

Si tu veux savoir plus - cette video montre un bon exemple.

Les « règles de la piste »

Les règles de tango ne visent qu'à rendre la danse plus agréable, éviter les collisions et les malentendus sur la piste. Plutôt que de parler d'interdictions légales - il s'agit plus simplement d'une question de respect dans la danse. En général c'est l'homme qui « guide » et qui décide donc de la direction du mouvement de couple. Pour assurer la sécurité de la femme, l'homme essaye d'éviter tout forme de collision avec les autres couples sur la piste. Le tango est une danse où l'on se promène dans la musique, et pour cela, il est plus indiqué que tous les couples se promènent dans le même sens. La convention (mais aussi le confort par rapport à l'asymétrie de l'abrazo) a fixé que la milonga tourne dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Pour respecter les autres couples, et leur donner assez d'espace pour leur danse, on essaye de garder toujours environ la même distance entre le couple devant soi et le couple derrière soi. Il peut y avoir plusieurs cercles concentriques de couples qui tournent sur la piste. Chaque couple se trouve ainsi sur une sorte de chemin. Une fois les « chemins » formés, on essaye de danser sans s'en écarter, c'est-à-dire sans dépasser le couple avant soi, sauf si il n'y a pas d'autre solution. Si le couple avant soi reste un moment sur place, on fait de même pour conserver la même distance. Si tous les couples se déplacent ainsi, chacun peut occuper son espace pour bien danser et profiter de la musique. Il faut surtout essayer de ne jamais dépasser un autre couple par l'extérieur du cercle (cest-à-dire par le côté droit), parce que l'abrazo du tango est asymétrique : l'homme peut difficilement voir ce qui se passe du côté droit et ne pourra pas anticiper ses mouvements en fonction d'un couple qui le dépasserait par ce côté qui forme un angle mort.

En fait, ce n'est pas très compliqué d'intégrer ces idées dans la danse - mais bien sûr il faut les connaitre et les pratiquer. Et la Practilonga chez Architango est un endroit parfait pour ça ! N'hésitez pas à poser des questions autour de vous si vous avez un doute.

On peut lire les mêmes idées plus en détail par exemple ici.

Et en été - l'Architerrasse !

En été nous profitons de la terrasse au 4ème étage du bâtiment BC - la Practilonga se passe en plein air !

{gallery}architerrasse{/gallery}


© 2018 - ArchiTango